Remplacer les joints du CONTAX 137 MA

L’opération de remplacer les mousses et les joints d’étanchéité du CONTAX 137 MA n’est pas trop difficile, mais il y a tout de même quelques pièges. C’était ma toute première expérience pour cet exercice, mon vieux boîtier qui n’a pas servi depuis près de 20 ans fût le cobaye.

Ceci est la deuxième partie de la restauration d’un CONTAX 137 MA, pour le revêtement extérieur, suivez ce lien.

Une petite vidéo, parce que cela est dans l’air du temps, pour montrer la procédure. La suite de cet article contient des compléments d’informations et autres recommandations.

Le matériel

  • Des gants jetables.
  • Une pince brucelles (facultatif, mais cela aide).
  • Des cotons-tiges.
  • Des cure-dents (ou autre bâtonnet de bois).
  • Gel désinfectant.
  • De l’alcool (ou de l’essence à briquet).
  • Acétone (Facultatif, si la colle résiste. Attention aux plastiques ! N’utilisez que sur les parties métalliques)
  • Un morceau de carton ou de papier épais pour protéger les rideaux.
  • Un kit de joints et mousses de remplacement prédécoupé.

En premier lieu, il vous faut vous équiper de gants jetables. La décomposition avancée des mousses du dos (voir celle du miroir) peut être très collante. Cela devient parfois une espèce de glu noire qui peut endommager irrémédiablement les rideaux de votre appareil photographique. J’ai dû changer de gants en cours de route.

Les joints du boîtier

Les joints de la chambre étaient moins collants, mais tout de même abîmés. Une fois nettoyé, il y a toute cette crasse :

Remplacer les joints du CONTAX 137 MA Quartz © Willy Blanchard
Remplacer les joints du CONTAX 137 MA Quartz

Grattage avec un cure-dent, parfois enrobé d’un papier absorbant. Un peu d’essence à briquet pour dissoudre un peu la crasse. Une pince brucelles pour aider et un peu de patience.

Sur les images suivantes (prises à travers une binoculaire!), les trois étapes. On devine sur la première image, la zone enfoncée par l’appui du dos quand il est en position fermée (partie du haut, légèrement floue). Sur la deuxième : difficile de tout enlever, faire au mieux. Et sur la troisième image, on voit que la pose du joint est partie en vrille. D’où l’intérêt d’appliquer un peu de gel désinfectant sur le fond, pour que cela ne colle pas immédiatement.

ATTENTION : sur la partie gauche de la deuxième image, on distingue une pièce métallique. Être prudent de ne pas y enfoncer de la crasse en nettoyant, c’est la remise à zéro du compteur de vues quand vous ouvrez le boîtier.

Remplacer les joints du CONTAX 137 MA Quartz © Willy Blanchard
Avant nettoyage
Remplacer les joints du CONTAX 137 MA Quartz © Willy Blanchard
En cours de nettoyage
Remplacer les joints du CONTAX 137 MA Quartz © Willy Blanchard
Pose des nouveaux joints

Pour les joints et mousses de remplacement, ici c’est un kit de chez hugo studio, qui est fourni avec du gel désinfectant et l’applicateur. Pratique. Disponible aussi chez Aki-Asahi. On en trouve aussi en plaque, à découper soi-même, pour réduire les coûts.

Les mousses du dos amovible

Deux mousses, l’une en état de décomposition avancée et collante, l’autre visuellement parfaite, mais des petits morceaux sec qui se désagrègent.

Remplacer les joints du CONTAX 137 MA Quartz © Willy Blanchard
Une mousse visuellement correct, mais qui se décompose en de petit résidu

Il a fallu batailler ferme pour l’une des mousses. C’était tellement collant que je ne faisais qu’étaler un amas compact, comme du goudron frais. Quelques coton-tiges et de l’acétone y sont venus à bout.

Restauration des joints CONTAX 137 MA Quartz
Attention aux plastiques avec l’acétone

Une erreur que j’ai faite ici : interversion d’une mousse avec celle du miroir. Cela est visible sur la vidéo, j’ai placé une mousse trop grande sur le dos. Ce n’est pas trop gênant, cela fonctionne aussi. Le dos se referme avec un petit peu plus de résistance, et la mousse devrait prendre forme avec le temps. Il me reste donc une mousse plus petite pour remplacer l’anti-choc / vibration du miroir. Ce n’est pas grave non plus, la mousse est juste un peu plus courte en largeur. Son changement sera le sujet d’un prochain article. Étonnamment, la mousse du miroir est encore bonne.

Et quand tous les joints et mousses sont collés, remettre le dos amovible en place, fermez le et attendez 24 heures. Ceci pour laisser le temps au gel désinfectant de s’évaporer. Et c’est reparti pour 10 ou 20 ans, le boîtier en ayant déjà plus de 35…

© www.panchromatique.ch, tous droits réservés, 23 juin 2019

error: Alert: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :